Gloriettes, pergolas, abris...

Une gloriette, un treillage en bois, et le jardin en Normandie se transforme en un lieu de détente naturellement harmonieux

Une pergola pour une glycine...

Le barbecue prolonge la cuisine au-dehors pour davantage de plaisir et de convivialité.
Pour profiter en extérieur d'une véritable pièce à vivre dès que le soleil pointe le bout de son nez, le jardin s'aménage et se transforme en un lieu de vie paysagé. Une treille pour un rosier,
Pour peu que l'on dispose d'un minimum d'espace, tout est permis.

Le bois un matériau noble!


Noble et chaleureux, le bois trouve tout naturellement sa place dans le jardin pour créer une cloison, abriter une terrasse, servir de support à un chèvrefeuille.
Dans les jardineries, il se présente sous mille et une formes pour composer une pergola, un treillis, une gloriette...

Il doit néanmoins être de qualité pour durer.

Entretenir sa gloriette avec les conseils de Julien Paysagiste

Laissé brut, le bois conserve toutes ses qualités avec le temps.
Il est même déconseillé de le vernir, car ce revêtement finit par s'écailler. Petit à petit cependant, les rayons ultraviolets le décolorent jusqu'à ce qu'il prenne une teinte grise naturelle.

Pour lui rendre son éclat de temps en temps et nettoyer les mousses qui l'envahissent, la solution passe par un nettoyage à haute pression, voire par un léger ponçage, qui n'annule en rien le traitement d'imprégnation anti-insectes et anti-moisissures. Si l'on souhaite préserver sa chaude couleur dorée, le mieux est de le couvrir d'une lasure qui empêchera les UV d'atteindre le veinage tout en renforçant le pouvoir du traitement du bois.
Si l'on désire un ton chêne ou merisier, on peut aussi choisir une lasure teintée. Autre solution, la peinture micro-poreuse apporte une couleur tout en barrant la route aux UV et en laissant respirer le bois. Pour être efficace, ces revêtements doivent être renouvelés tous les deux à trois ans.

Autorisation et déclaration de travaux



Avant de construire un barbecue maçonné ou une gloriette dans son jardin, il est impératif de vérifier l’autorisation en mairie, car un tel aménagement peut être interdit en site classé.

Si la construction n’excède pas 20 m2, une déclaration de travaux suffit. Sinon, il faut demander un permis de construire. Si l’on souhaite rattacher une pergola au bâti de sa maison, en prolongement d’une façade, il est conseillé de solliciter les compétences d’un architecte ou d’un vérandaliste spécialisé dans les constructions en bois.

Retour en haut de page
Julien Paysagiste - Créateur de Jardins - 111, rue de la Libération - 27210 Beuzeville - Tél : 02 32 57 72 28 - Fax : 02 32 57 87 55